Search by category:

COVID-19: Les mariages sont à nouveau autorisés en Malaisie, mais les acteurs de l’industrie s’attendent à ce que l’accalmie se poursuive

KUALA LUMPUR: Malgré le feu vert des autorités malaisiennes autorisant les mariages à avoir lieu à partir du 1er juillet, ceux de l’industrie sont prêts pour que l’accalmie se poursuive alors que les couples attendent et attendent.

Mme Lane Ho, la planificatrice principale de MY Wedding Planner, a déclaré à l’AIIC que la plupart de ses clients attendaient de voir si le gouvernement assouplirait davantage les restrictions COVID-19 plus tard dans l’année.

«Ce qui est très important, ce sont toutes les procédures opérationnelles standard (SOP) qui doivent être respectées. Si vous regardez les exigences du Conseil de sécurité nationale, les invités devraient porter des masques et seulement cinq invités peuvent s’asseoir à une table qui peut généralement accueillir 10 personnes.

«En plus de cela, les gens ne peuvent pas se promener ou se réunir pour des cocktails. Même les séances de photographie nécessiteraient une distanciation sociale. Cela perturberait certainement la vision que le couple avait en tête pour leur grand jour, alors beaucoup de nos clients préfèrent attendre », a-t-elle déclaré.

Mme Ho, qui a généralement au moins un mariage chaque week-end pendant la période de juin à juillet, a déclaré que sa première réservation après l’assouplissement des restrictions était fin septembre.

Le 24 juin, le Premier ministre Ismail Sabri Yaakob a annoncé que les mariages et les événements sociaux seraient autorisés à partir du 1er juillet. Cependant, la capacité d’accueil serait limitée à 250 personnes.

Le ministre a également souligné que les modes opératoires normalisés tels que l’utilisation de masques et la distanciation sociale devraient être respectés, en plus de limiter la durée de l’événement à un maximum de cinq heures.

LIRE: COVID-19 – Le secteur MICE et les spas reprendront leurs activités à partir du 1er juillet, a déclaré le Premier ministre de Malaisie

Des couples de jeunes mariés réagissent lors d'un mariage de masse à Kuala Lumpur

Les couples de jeunes mariés réagissent lors d’un mariage de masse à Kuala Lumpur, en Malaisie. (Photo: Reuters / Lim Huey Teng)

M. Cassian Tan, de Cassian Kitchen Catering Service, a déclaré que ses clients ne voulaient pas «prendre la chance» pendant COVID-19.

«À l’heure actuelle, il y a beaucoup de zones grises et le fardeau de s’assurer que les invités se conforment aux SOP est un stress supplémentaire que les couples doivent assumer. Donc, à la fin de la journée, leur mariage pourrait finir par être plus stressant qu’agréable « , a-t-il déclaré.

«Oui, tout le monde est stressé le jour de leur mariage, mais dans ce cas, ils devraient s’inquiéter pendant au moins 14 jours après leur mariage pour s’assurer que tout le monde va bien. Je ne pense pas qu’aucun de mes clients veuille ce stress supplémentaire pour le moment. « 

LIRE: Un couple malaisien opte pour un mariage Skype au milieu des bordures COVID-19 – dans leurs maisons respectives

DÉFI D’ARRANGER POUR LA PHOTOGRAPHIE DE MARIAGE

Avec les différents protocoles de santé en place, la photographie de mariage est devenue un exercice difficile.

Le photographe de mariage Nick Lim a déclaré que ses clients lui avaient dit de ne pas être présent à leur mariage car ce serait une «perte de temps».

C’était juste après qu’il leur ait expliqué que le Conseil de sécurité nationale avait publié des SOP pour les séances de photographie qui incluent le maintien de la distance sociale pendant les photos ainsi que les exigences pour le contrôle des foules.

«La mariée à qui je parlais était presque en larmes. Elle a simplement dit qu’elle préférait que je les photographie à la maison « , a-t-il déclaré, notant que le couple voulait éviter les tracas lors de l’événement.

En fin de compte, le plan a été modifié pour tirer sur leurs familles immédiates dans leurs maisons respectives, suivi de quelques coups de feu sur le lieu du mariage.

« En tant que photographe, même pour moi, il serait difficile de dire aux gens de se tenir à 1 mètre l’un de l’autre sur les photos … De plus, si de l’alcool est servi au mariage, les choses deviendront beaucoup plus difficiles », a déclaré M. Lim.

Il s’est fait l’écho du Raj danois de Raj Photography, qui a dit avoir rencontré beaucoup de frustration lors de ses entretiens avec ses clients.

«Ils sont heureux de pouvoir poursuivre leur célébration. Mais le fait est que lorsque vous devez vous préparer à une célébration comme la préparation d’une chirurgie, cela peut être assez écrasant … Je ne peux pas imaginer ce qu’ils traversent « , a-t-il déclaré.

M. Raj a déclaré que beaucoup de ses clients avaient simplifié les choses pour un tournage avant ou après le mariage. « Je pense qu’ils s’inquiètent de la façon dont les choses pourraient se passer ce jour-là avec toutes ces SOP en place », a-t-il déclaré.

LES DEMANDES COULENT DANS LES AFFAIRES, MAIS LARGEMENT

La maquilleuse de mariage Nurhafizah Ibrahim a partagé que le nombre de demandes de renseignements avait certainement augmenté depuis l’annonce du 24 juin, mais a ajouté qu’il était loin de ses chiffres habituels.

«Oui, le nombre de demandes de renseignements a augmenté… Les choses reviennent lentement à la normale, mais pas aussi occupées qu’à la même période l’an dernier. Je pense que c’est parce que les clients sont encore très incertains de tout.

«J’ai l’impression que probablement d’ici la fin de l’année, peut-être en décembre, les chiffres commenceront à revenir à la normale. Mais là encore, cela dépendra de COVID-19 et de sa présence (la pandémie) », a-t-elle déclaré.

La maquilleuse spécialisée dans les mariages malais a ajouté qu’elle faisait habituellement jusqu’à cinq clients par jour vers le milieu de l’année. Cependant, elle se limite désormais à trois clients par jour afin de lui laisser suffisamment de temps pour stériliser son matériel.

Blush Beauty et Beyond’s Dinesh Nair ont également déclaré à l’AIIC qu’il avait répondu à de nombreuses demandes depuis l’annonce.

«J’ai un mariage en juillet, mais beaucoup de mes clients ne commencent qu’à partir de septembre.

«Les affaires ne sont certainement pas encore revenues à la normale. Un week-end régulier, nous avons généralement trois ou quatre mariées et des réceptions qui s’étendent jusqu’au lundi. Ensuite, nous avons également des tournages avant le mariage les jeudis et vendredis, donc tout ce qui ne se passe pas maintenant « , a-t-il déclaré.

Le propriétaire de la firme de maquilleurs a ajouté: «Je pense qu’il faudrait environ huit mois à un an avant que les choses ne redeviennent normales pour nous, car ma clientèle est principalement indienne et ils veulent tous leur gros mariage indien. Maintenant, avec toutes les SOP, cela va certainement prendre du temps. « 

SIGNET CECI: Notre couverture complète de l’épidémie de coronavirus et de ses développements

Téléchargez notre application ou abonnez-vous à notre chaîne Telegram pour les dernières mises à jour sur l’épidémie de coronavirus: https://cna.asia/telegram

Plus d’article sur le