Search by category:

Inquiets des nouvelles directives COVID, les familles reportent les mariages d’avril à mai | Nouvelles de Calcutta

La saison des mariages d’été est à nos portes, mais la deuxième vague de COVID-19 a encore une fois jeté une ombre sur les célébrations. Beaucoup de gens étant contraints de reporter leurs mariages l’année dernière, les salles ont été réservées des mois à l’avance cette année, car les gens attendaient avec impatience d’organiser leurs célébrations du grand jour sans restrictions. Cependant, la résurgence des infections au COVID-19, associée à l’incertitude sur les nouvelles directives gouvernementales attendues après les résultats des élections du 2 mai, a contraint de nombreux couples à reporter leurs mariages prévus pour avril et mai. L’industrie du mariage, qui espérait un revirement après la triste activité de l’année dernière, est une fois de plus touchée par des changements de dernière minute dans les plans en raison de la peur, de la panique et d’un sentiment général d’incertitude qui menace.

Mieux vaut prévenir que guérir: les futurs mariés

Alpesh Agarwal, dont le mariage était prévu le 7 mai, a annulé son mariage pour cette saison. «Avec les élections en cours dans l’État, il n’y a pas de nouvelles directives du gouvernement sur les rassemblements sociaux malgré l’augmentation des cas de COVID. Je suis sûr que, comme d’autres États, le Bengale occidental émettra également de nouvelles directives pour freiner la deuxième vague juste après la publication des résultats des élections. Je ne vois aucun intérêt à me marier avec autant d’incertitudes. Nous avions prévu un mariage élaboré, il n’est donc pas possible de limiter les invités. Une nouvelle date de mariage sera décidée après octobre », a-t-il déclaré.
Pour Shagufta Rahaman, qui devait se marier le 19 mai, la santé est désormais prioritaire sur tout le reste. La deuxième vague a incité la future mariée à reporter son mariage. «Voyant les restrictions sur la liste des invités à un mariage s’atténuer vers la fin de l’année dernière et la baisse des cas de COVID en janvier et février, nous avons pensé organiser notre mariage en mai de cette année. Mais maintenant, avec la recrudescence des cas et l’incertitude générale concernant les directives gouvernementales susceptibles d’être annoncées après les résultats des élections du 2 mai, nous avons décidé de reporter notre mariage. Nous prévoyons un verrouillage ou un couvre-feu nocturne. Organiser des événements de mariage dans une situation comme celle-ci est hors de question car les choses deviennent de plus en plus sérieuses chaque jour qui passe. Nous prendrons un dernier appel le jour de notre mariage après mai », a-t-elle déclaré.
Akash Goenka devait se marier en décembre 2020, mais l’a reporté à avril de cette année en raison de la pandémie. Maintenant, la deuxième vague l’a amené à le reporter davantage. «Je ne souhaite pas me marier dans une situation aussi sombre. Nous avons des cas de COVID dans ma famille ainsi que chez ma fiancée. Comment pouvons-nous penser à célébrer notre grand jour avec tous ces défis? Il est surprenant qu’en dépit de tant de cas, il n’y ait pas encore de nouvelles directives. Ce qui est encore plus surprenant, c’est que de nombreuses familles continuent de s’acquitter de leurs fonctions matrimoniales sachant que les cas augmentent beaucoup plus que l’année dernière. Je ne pense pas que cela en vaille la peine. Mieux vaut prévenir que guérir en risquant sa propre vie et celle des autres ». De plus, les clients évitent également tout type de voyage en ce moment », a déclaré Akash.

Les réservations de salles de mariage peuvent être annulées

En janvier-février, de nombreux couples qui prévoyaient de se marier lors de la prochaine saison des mariages en avril-mai, ont eu du mal à trouver des salles car la plupart des endroits étaient déjà complets à ce moment-là. Mais maintenant, plusieurs banquets reçoivent des demandes d’annulation parce que les mariages et les fonctions connexes sont reportés en raison de la montée en flèche du COVID.
Manasi Lakhotia, propriétaire d’un banquet, a déclaré que de nombreux mariages prévus pour mai étaient annulés maintenant. «Certaines personnes continuent de réserver pour le mois d’avril. Les familles ont peur et paniquent. Personne n’a la moindre clarté sur les directives gouvernementales qui n’ont pas encore été annoncées à la suite de la deuxième vague », a-t-elle déclaré.
Anil Bhutoria, d’un hôtel de la ville, nous a déclaré: «L’annulation des banquets réservés pour les mariages et les réceptions se produit de manière effrénée en raison de la crainte d’une imposition d’un verrouillage soudain et complet après l’annonce des résultats des élections dans un contexte d’aggravation de la situation du COVID.»

Familles anxieux, je ne veux pas d’invités limités

Manoj Kheria, un organisateur de mariages basé dans la ville, a déclaré que la résurgence des infections au COVID-19 avait conduit à l’annulation d’au moins huit à neuf de ses affectations de mariage prévues jusqu’au 15 mai. car nous ne pouvons pas prédire à quoi ressemblerait la situation. Le gouvernement pourrait annoncer un verrouillage ou un couvre-feu nocturne après le 2 mai, donc tout est très incertain. Jusqu’à présent, on était autorisé à avoir une liste d’invités avec 50% de la capacité du banquet, mais maintenant que les cas augmentent à nouveau, les autorités pourraient réduire encore la limite. La plupart des familles sont anxieuses et annulent ou reportent les mariages car elles ne souhaitent pas organiser de réceptions avec des invités limités. ”
Selon la wedding planner Bhavna Hemani, les familles reportent ou annulent les mariages car elles ne semblent pas pouvoir planifier quoi que ce soit sans avoir une bonne idée de ce que les directives révisées impliqueraient. «Les mariages consistent à se réjouir et à célébrer avec la famille et les amis. Mais avec les cas qui augmentent rapidement, les gens sont tendus et ne veulent pas aller de l’avant avec leurs projets de mariage au moins avant la fin du mois de mai. Après que les cas ont commencé à chuter, beaucoup de couples qui ne pouvaient pas se marier l’année dernière ont planifié un grand mariage avec toutes les fonctions en avril-mai de cette année. Mais les choses sont redevenues incertaines et effrayantes », a-t-elle déclaré, ajoutant que la plupart des mariages à destination sont annulés car les gens ne sont pas à l’aise de voyager dans ces circonstances.

Plus d’article sur le